« Il existe une culture, une identité sourde »